Mythes et réalités en Guyane

Idées reçues, mythes et réalité en Guyane

Les Araignées et guêpes tueuses, scorpions, scolopendres, pullulent dans la forêt !!!

Non, tous ces insectes sont rarement vus, généralement peu dangereux et peu agressifs. On peut les observer sans crainte, mais on s'abstiendra de les exciter et de les toucher. Les fourmis, elles, sont omniprésentes, les plus petites n'étant pas les moins agressives ; regardez où vous mettez les pieds !

Ne secouez pas les branches des arbres ; outres les fourmis, elles peuvent abriter des "mouches" (terme créole regroupant entre autre les abeilles et guêpes…) qui ici piquent !

Méfiez-vous aussi des savanes herbeuses, elles sont souvent le domaine de prédilection des "poux d'agoutis" (nom donné aux aoûtats, du genre acarien). Pour s'en protéger, s'enduire les chevilles et les jambes d'une pommade anti-parasitaire (ou d'huile de carapa locale…).

Un bon conseil, la sieste à même le sol est absolument à proscrire (dans un hamac, c'est tellement plus agréable).

Les serpents sont un danger permanent !!!

En dehors de ceux que vous trouverez écrasés sur la route, vous aurez du mal à les observer en forêt. Les accidents sont extrêmement rares en Guyane. Seules quelques espèces sont venimeuses ; les plus gros anacondas et boas ne le sont pas. Si par hasard vous en voyez un, sachez que les serpents n'attaquent que s'ils sont acculés ; ils ont leur place et leur rôle dans le biotope, maîtrisez votre répulsion et ne les tuez pas.

La forêt est impénétrable et s'y déplacer sans machette est impossible !!!

Se déplacer dans les sous-bois de la forêt primaire ne présente aucune difficulté, sinon celle de ne pas se perdre (c'est le plus grand danger de la forêt).

Sous la voûte d'arbres la végétation n'est pas dense (par manque de lumière) et il n'est pas nécessaire (et surtout pas recommandé) de sabrer la végétation pour se déplacer. Sur un sentier balisé, il y a peu de chance que vous vous perdiez.

Pour une promenade hors sentier, prenez un guide dont c'est le métier. Il vous fera découvrir, en toute sécurité, les richesses de la forêt. On ne touche qu'avec les yeux, c'est une règle d'or.

Les moustiques transmettent le SIDA !!!

Près d'un Français sur quatre croit que le VIH se transmet par une ... piqûre de moustique !… Voilà une statistique aussi incroyable qu'effrayante ! Elle provient pourtant de la très sérieuse enquête KAPB* qui, tous les trois ans, fait le point sur les Connaissances, Attitudes, Croyance et Comportements face au SIDA … Non, les moustiques ne transmettent pas le SIDA...

La transmission de ce virus, ici, comme partout ailleurs, peut être consécutive à des rapports non protégés ! Utilisez le préservatif !

Fort de ces recommandations, vous n'avez plus qu'une idée, une envie, vous immerger dans cette forêt légendaire, vous régaler dans la chlorophylle… A ce stade nous n'avons plus qu'une seule chose à faire : vous souhaitez un agréable séjour en Guyane.

Contacts des organismes de santé en Guyane

  • Institut Pasteur de Guyane - Tél : 05 94 29 26 00 - Site Internet : http://www.pasteur-cayenne.fr
  • Centre Hospitalier de Cayenne - Tél : 05 94 39 50 50
  • SAMU 973 - tel : 05 94 39 52 00 (faire le 15 ou le 112 depuis la Guyane)
  • Centre Médico-chirurgical de Kourou - tel : 05 94 32 76 76
  • Centre Hospitalier de l'Ouest Guyanais - tel : 05 94 34 88 88
  • Observatoire Régional de la Santé de Guyane - Tél : 05 94 29 78 00 - Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Direction de la Santé et du Développement Social de la Guyane - Tél : 05 94 25 53 00

* Source : Agence Nationale de Recherche sur le SIDA, 28 novembre 2001

Mis à jour le mercredi 15 octobre 2014 03:18

JSN Epic template designed by JoomlaShine.com